Je découvre juste Alfresco et ces fontionnalités...

cancel
Showing results for 
Search instead for 
Did you mean: 
Highlighted
Member II

Je découvre juste Alfresco et ces fontionnalités...

Bonjour,
Je découvre juste Alfresco et ces fontionnalités m'enthousiasme également. Je viens donc de le tester sur une machine virtuelle et je me pose plusieurs questions (système Debian).

Combien de fois faut 'il compter la taille des documents à stocker ?
Ou les documents sont ils stockés ? Est 'il possible de déporter le stockage ailleur?
Je dispose de plusiers machines de récupération Smiley Happy et les moins puissantes sont sous linux. Je me demande donc si je ne dois pas l'installer sur une machine windows.
P2 266 (linux debian)
Celeron 500 (linux debian)
Athlon 1ghz (2003)
Sachant que je serais le seul à l'utiliser avec 3 ou 4 Go de données maximum.

Merci pour vos réponse !
1 Reply
Highlighted
Active Member

Re: Je découvre juste Alfresco et ces fontionnalités...

Bonjour,

En ce qui concerne le volume de stockage :
- La taille de la base de donnée augmente surtout en fonction des propriétés
- L'index du moteur de recherche prend environ 30% de la taille des documents.
En gros en prenant 40% par sécurité, on peut donc atteindre un espace occupé de 5.6 Go pour 4Go de documents.

En ce qui concerne le stockage c'est assez simple :
- la racine du système de stockage est alf_data à la racine de l'installation d'alfresco.
- Les index du moteur de recherche (lucene) se trouvent dans lucene-indexes
- Les documents sont stockés physiquement sur le disque dans contentstore
- Les méta données sont dans la base.

On notera donc que contrairement à certaines GED, les documents ne sont pas "montés en base". On trouve un sous-répertoire par année, un autre pour chaque mois de l'année, un autre pour chaque jour du mois, et enfin les fichiers placés en fonction de leur date de création.

Les fichiers sont nommé avec un identifiant unique, et terminés par une estension ".bin", mais si vous regardez bien, ce sont les douments originaux simplement renommés.

On peut le vérifier avec la commande "file" sous linux :
$ file alf_data/contentstore/2006/4/5/*
2006/4/5/0c56287f-c4a2-11da-be8a-2954bf1ba394.bin: ASCII text
2006/4/5/129c2568-c4a2-11da-be8a-2954bf1ba394.bin: UTF-8 Unicode text
2006/4/5/1a901de4-c493-11da-be8a-2954bf1ba394.bin: Microsoft Office Document
2006/4/5/2242a606-c4a2-11da-be8a-2954bf1ba394.bin: PDF document, version 1.4
Il est parfaitement possible de déporter tout ou partie du stokage sur plusieurs disques, plusieurs machines, des baies de disques, etc …  et même d'intégrer des mécanisme de réplication/haute disponibilité. Voir à ce propos la documentation disponible sur http://wiki.alfresco.com/wiki/High_Availability_Configuration et qui montre des exemples assez variés.

Ceci dit pour rester simple, le fichier "repository.properties" est assez clair en ce qui concerne la valeur par défaut des répertoires de stockage.

En ce qui concerne la machine necessaire … au délà de l'import initial qui peut prendre pas mal de ressources (du fait de l'indexation) si vous importez tout un historique, c'est surtout la machine avec le plus de mémoire qu'il serait bon de cibler … Je ne sais pas si il y a des différences entre machines Windows et machines Linux en terme de performances, mais vu que l'installation de base est plutôt rapide, ca ne coûte pas grand chose d'essayer …

Je crois que je n'oublie rien Smiley Happy